Accueil

 

Appelle moi Chrysalide

 

tumblr_static_e49h8mwn59w8oowgc44w8wssc

cropped-kkkkk.jpgJe crois qu’être papillon, c’est déjà la fin d’une étape. C’est comme être fini. C’est peut-être aussi se projeter comme font beaucoup d’entre nous : c’est rêver d’un voyage au-dessus des jardins fleuris, sous le soleil. C’est se montrer nu ; complètement à poil, sous les yeux voyageurs de ceux qui décident de poser les yeux sur nous. Etre papillon, c’est tout ce que je ne veux pas: cette beauté nette. C’est l’autre truc avant que j’aime moi. La grosse boule qui pendouille sur une branche sèche. C’est la phase intermédiaire qui me parle à moi : l’introspection, l’intériorisation, le cocon. C’est dans cette boule que tout se passe. C’est là que tout se décide pour le papillon pressé de sortir. Un petit peu comme les mots que je marie de gré ou de force, dans ma bulle sans trop oser exposer. La chrysalide, c’est mon terrain de jeu à moi… Là où je me transforme. Là où j’ai posé mes valises et mes idées. Là où constamment quelque chose se passe loin des yeux. C’est ma cocotte minute à moi où bouillent mes émotions, mes pulsions, mes passions, mes cauchemars. Etre papillon, c’est en finir avec la transformation constante de l’être. C’est se dire :  » Je sais tout » alors que moi, je n’cesse de chercher car je n’sais rien. Je suis la chrysalide.

 

 

 

 

Publicités